Nous poursuivons la démolition du "remplissage" en parpaings et pierres. Je comprends enfin l'utilité de cette maçonnerie dans l'âtre de la cheminée : après la destruction impardonnable de la cheminée sans ménagement aucun (des sauvages !), le conduit s'est effondré assez haut et il a fallut le refaire tout en gardant un petit conduit pour un poële. Donc, le maçon est reparti du bas (sol de la cuisine)  et est remonté à 2,50 m au dessus du sol de la chambre du Seigneur (la pièce au dessus).

P1100294

 

Nous arrivons au dessus du plancher de la chambre du Seigneur.

P1100295

 

Et cela se termine environ au niveau du linteau de la cheminée de l'étage.

P1100296

 

 Encore du réemploi.

P1100315

 

 

P1100321

 

 

P1100331

 

 

P1100332

 

 

P1100333

 

Le dernier bloc s'est détaché d'un coup ! Pas de danger car nous étions à l'étage.

P1100334

 

Voilà donc les deux conduits. L'un pour la cheminée de la cuisine et l'autre pour la chambre.Nous allons étayer sans tarder.

P1100335

 

Evacuation des gravats.

P1100336

 

 

P1100338