Lorsque nous avons démoli les cloisons en brique de la cuisine, nous avons découvert ce qu'il reste de la cheminée. Peu de chose : les deux chapiteaux et les pieds droits sont encore en place. Le linteau a été remonté dans la future buanderie à côté. Les corbeaux ont été "buchés" sans scrupule et la corniche s'il y en avait une a disparu. J'espère beaucoup en décaissant la deuxième cave sous cette même cuisine retrouver des morceaux de pierres pour reconstituer les formes des éléments manquants.

Un architecte du patrimoine de passage m'a tout de suite indiqué la hauteur du linteau à l'origine (1er dessin -pardon pour la qualité, c'est une photo). Mais pour moi, cela ne collait pas. A quoi sert une pierre aussi grosse au dessus de part et d'autre du linteau ?

En dégageant des restes de plâtre, j'ai découvert sur la pierre supérieure de section carré (400 X 400 mm) des entailles qui à mon avis permettaient de recevoir le linteau (2ème photo du dessin)

Voilà donc les photos pour comprendre. (L'âtre de la cheminée est bouché par des parpaings et du plâtre.)

 

Le côté gauche de la cheminée.

P1080961

 

Le côté droit.

P1080962

 

L'entaille en haut à droite de la pierre carrée.

P1080963

 

L'entaille à droite plus visible.

P1080964

 

Le linteau déplacé dans l'autre pièce.

P1080965

 

 

En faisant un gabarit en contre-plaqué, je positionne le linteau à sa place. Si c'est bien comme cela ?

P1090022

L'entaille correspond moins à gauche au niveau des pentes.

 

P1090023

 

A droite, c'est pas mal.

P1090024

 

1er dessin

P1090031

 

2ème dessin qui doit être le bon. A confirmer. Remarque : à l'office de tourisme de Josselin, le linteau d'une cheminée de la même époque est placé assez haut.

P1090032